Anciens lauréats

Edition 2014
6ème prix : 1000 euros
FONTZIK RADIO (Vendée)

« Fontzik Radio émet depuis mars 2014, c’est assez nouveau mais ça marche plutôt bien. J’avais envie de relancer la dynamique avec des amis de mon ancien collège et contribuer à la vie locale. Grâce au prix JPASS, nous allons améliorer la qualité de notre matériel radio et mettre en place des petits stages radio pour les 8/9 ans. Nous avons aussi le projet de développer la grille de programme en faisant intervenir par exemple des professionnels sur des thèmes précis. »

Arthur Lambert, 15 ans

 

FontZik’Radio est une junior association créée par trois jeunes de 15 ans. Les animateurs ont tous entre 14 et 16 ans. L’idée est d’assurer une heure d’antenne minimum par semaine et d’aborder des sujets comme les films, les dernières nouveautés en librairie, le sport mais aussi les actualités locales. Ce n’est pas la radio de la municipalité mais grâce à elle les jeunes disposent d’un local pour émettre.

Edition 2014
8ème prix : 1000 euros
FESTILUB ON THE ROAD (Vaucluse)

« Après avoir remporté le premier prix national du Concours Jeune MSA 2014 au Salon de l'Agriculture, les organisateurs nous ont conseillés de concourir aux Trophées JPASS. Et nous avons remporté le 8ème prix. Les 1000€ nous serviront à sonoriser notre scène mobile. C’est l’originalité même de notre projet qui peut aboutir. Le partage c'est tous ensemble ! »

Collectif Festilub

 

La demande culturelle est forte en milieu rural mais le manque de transports empêche souvent les jeunes de se déplacer. C’est pourquoi l’association Festilub, créé il y a deux ans, a monté une scène mobile, pré-équipée, décorée… afin qu’elle puisse être plus facilement utilisable et mobilisée. Tisser du lien social, promouvoir les talents du sud Lubéron et sensibiliser au développement durable sont les objectifs principaux des deux jeunes de 24 et 25 ans qui portent le projet

Edition 2014
9ème prix : 1000 euros
CINE-DEBAT DANS NOS CAMPAGNES (Hérault)

« Nous avons constaté que les jeunes investissent principalement leur argent et leur énergie dans des moments ludiques et hédonistes tels que le fêtes ou les voyages. Alors que la plupart des jeunes de 18 à 25 ans n'a ni parents trop âgés, ni crédit, ni enfant, la bonne santé et l'énergie, nous trouvions dommage qu'ils ne s'engagent pas de façon plus importante ou plus tôt. Il n’est pas impossible de satisfaire nos envies et besoins en réalisant des projets porteurs de sens. Qui si ce n’est nous, peut enclencher un mouvement de société plus constructif ? Ce projet est une façon pour nous d’ajouter notre pierre à cet édifice. »

Julia Barbelane et Colin Barbier, 24 et 25 ans

 

Julia Barbelane et Colin Barbier ont appris que la jeunesse occidentale faisait partie des 8% de privilégiés dans le monde qui avaient accès à l’eau, la nourriture, une hygiène sanitaire, à l’éducation… C’est le départ de leur engagement. Ils réalisent alors un documentaire sur l’engagement des jeunes à diffuser dans les communes rurales autour de Montpellier. Leur espoir : que les jeunes aient envie d’agir. Leur documentaire y contribuera sûrement.

Page : 1 2 3 4 5 [ 6 ] 7 8 9 10 11